Se connaitre, qu’est ce que ça veut dire ?

Du personnage à la personne

C’est comprendre le rôle que nos parents nous ont demandé de jouer en fonction de leurs propres peurs et de leurs besoins personnels non reconnus!

Cela permet de ne plus confondre le « personnage » et ce que nous sommes vraiment au fond !

C’est connaître notre vrai Moi !

Cela suppose d’admettre le rôle de « l’inconscient » composé de tout ce que nous avons enfoui au fond de nous par peur d’être un « mauvais garçon » ou une « mauvais fille ».

Se connaître c’est retrouver la « mémoire »

Se connaître c’est retrouver la « mémoire » car l’inconscient c’est « quelque chose que je ne sais pas que je sais ».

Qui a beaucoup de force et d’énergie. Qui reste très vivant, persévérant. Qui gronde secrètement au fin fond de nos antres.

Mais qui se déguise toujours pour se manifester ! (rêves, lapsus, symptômes, échecs répétitifs…).

Se connaître c’est faire un travail « d’interprète », « d’analyse » de ces manifestations déguisées, telle que la maladie : en effet, notre corps est le corollaire du psychisme (lui-même conditionné par l’affectif) et si notre conscient a oublié les « ruptures » avec notre vrai moi, notre corps a tout gardé en mémoire, et cherche donc maintenant à s’exprimer par n’importe quel moyen (pas toujours confortable !) [Alice Miller, Notre Corps ne ment jamais]

Apprenons à décrypter les manifestations de notre inconscient sans en être effrayé

Apprenons à accepter notre vrai moi sans peur. Apprenons à ne pas être esclave d’un rôle » réducteur ». Gagnons du terrain sur notre « terre colonisée »

Et retrouvons « nos trésors enfouis »…

Il y a deux sortes de personnes affirme Ghislain DEVROEDE, psychothérapeute gastroentérologue. Celles qui savent qu’elles ont un inconscient et celles qui croient qu’elles sont ce qu’elles sont !

Ignorer son inconscient est très lourd de conséquences

Enfermés dans un « rôle » que nous n’avons pas reconnu comme tel, nous répétons sans fin une façon de » fonctionner » dans la vie et un type de relation aux autres qui bloque la dynamique de Vie provoquant symptômes, inhibitions, angoisses, sur lesquels nous n’avons aucune prise !

Connaître son inconscient c’est connaître son Vrai Moi, différent du Faux Moi qu’on a dû se construire pour être accepté et être aimé de nos parents !

C’est le besoin affectif vital qui a perturbé la construction de notre identité ! Nous sommes déformés ! (dénaturés).

Il s’agit maintenant de démêler l’écheveau des mensonges et d’accéder à notre vérité !

C’est un travail que l’on ne peut faire seul au départ car, raisonnant avec des principes de base erronés, nous sommes enfermés dans un cercle vicieux qui réduit considérablement notre champ des « possibles ».

Constatant les dégâts – tant physiques que psychologiques ! – d’une telle ignorance et le peu d’opportunités offertes par la société pour avoir une chance de nous connaître et de comprendre les fonctionnements humains, je veux donner aux personnes la chance de « penser autrement » avec d’autres critères que les idées reçues inconsciemment et qui, à force d’être transmises de génération en génération passent pour des vérités, réduisant considérablement notre épanouissement personnel et nos capacités créatives !

La connaissance de nous-même et des « fonctionnements humains » nous rendra notre puissance bridée par des myriades de peurs inconscientes.

Se connaitre, qu’est ce que ça veut dire ?
Evaluez cet article

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

velit, suscipit mi, efficitur. id in sit libero sed consectetur nec libero.