Yuka, une appli pour enfin mieux choisir ce qu’on mange

Yuka

Soucieux de leur santé, le « manger sain » est devenu une priorité pour les consommateurs. La publicité, le marketing, influencent pour beaucoup nos choix. Pour ce faire une idée et comparer ce que nous consommons, il nous reste les étiquettes sur les produits. Et c’est là où le bât blesse !

À défaut de bénéficier d’un étiquetage simple et harmonisé, les consommateurs se perdent dans cette jungle d’informations. L’étiquetage est souvent occulté ou parcouru rapidement faute de temps et de compréhension, les consommateurs restent sous-informés sur la qualité nutritionnelle réelle des produits choisis : fibres, calories, sucre, graisses, sel et… et les additifs alimentaires potentiellement nocifs pour la santé, qui se cachent sous des dénominations codifiées souvent complexes.

C’est pour ces raisons que YUKA a vu le jour, cette application gratuite pour smartphone, vient à la rescousse des consommateurs et leur permet via leur mobile, de décrypter en un « scan » toutes les données nutritionnelles de nombreux produits alimentaires.

Les additifs alimentaires, l’illusion du naturel ?

Colorants, exhausteurs de goût, conservateurs, émulsifiants, édulcorants, les additifs alimentaires sont présents partout dans l’alimentation courante, repérables sur la liste des ingrédients des emballages alimentaires, par la lettre E suivie de 3 chiffres (ex : E425).

Naturelles ou synthétisées, ces substances sont ajoutées aux denrées pour remplir certaines fonctions technologiques telles que conserver, sucrer ou colorer et donner l’illusion du goût et de la texture d’un aliment naturel.

Bien qu’ils ne soient pas tous nocifs pour la santé, une étude internationale publiée dans le British Médical Journal le 15 février 2018, associant des chercheurs de l’INSERM, de l’INRA et de l’Université Paris 13, émet une corrélation entre la nourriture ultra transformée et le risque de développer un cancer.

Strictement réglementés par l’Union européenne (plus de 300 additifs sont autorisés par la législation), certains additifs controversés, se retrouvent parfois dans quelques plats dits « naturels ou artisanaux ».

La lecture de l’étiquetage des denrées alimentaires est d’autant plus significative pour être acteur de sa santé et ne pas avoir une confiance aveugle dans l’industrie agroalimentaire.

Yuka, l’œil averti du consommateur

Conscients et concernés par les difficultés de transparence et simplicité des étiquetages alimentaires, les concepteurs de l’application lancent YUKA en 2017.

Téléchargeable gratuitement, cette application pour smartphone a pour objectif de déchiffrer l’étiquetage sur l’information nutritionnelle et la présence d’additifs et ainsi aider les consommateurs à acheter des aliments de meilleure qualité pour leur santé.

Simple d’utilisation, il suffit de scanner le code-barres des produits choisis pour que l’application lance une analyse complète de ses critères nutritionnels dont la notation est basée sur 3 critères :

  • La qualité nutritionnelle qui reprend les critères de notation de Nutri-score (logo coloré mis en place par le gouvernement français dans le cadre de la loi santé de 2016 et finalement rejeté le 27 mai, lors de l’examen du projet de loi Agriculture et alimentation par l’Assemblée nationale )
  • La présence d’additifs, classés selon leur degré de toxicité
  • La dimension biologique du produit estampillé du label AB et/ou Eurofeuille

Yuka prend soin de notre santé, et se veut un véritable outil d’accès à l’information nutritionnelle de nos produits alimentaires.

Le site de Yuka : https://yuka.io/

Yuka, une appli pour enfin mieux choisir ce qu’on mange
Evaluez cet article

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vulputate, nunc ut tristique non neque. nec libero. Nullam Phasellus commodo dapibus