3 méthodes pour arrêter de fumer quand on fait du sport

femme en séance de sport
Facebook
Twitter
Pinterest
WhatsApp

Faire du sport et fumer est difficilement compatible : essoufflement, accélération de la fréquence cardiaque, risque d’infarctus accru… Autant de désagréments pouvant être dangereux lors de la pratique sportive. Si faire du sport est bon pour la santé, la cigarette est au contraire très dangereuse. Si vous fumez, il est tant d’arrêter ! Non seulement cela aura un impact positif sur votre corps, mais également sur vos performances. Pour vous y aider, voici 3 méthodes pour arrêter de fumer.

Méthode 1 : les patchs et gommes à la nicotine

Le souci principal du sevrage tabagique vient de la nicotine. Le manque de nicotine entraîne de l’anxiété, des troubles du sommeil, un sentiment de déprime… Chez les petits fumeurs, ces symptômes s’effacent rapidement, mais chez les gros fumeurs, la disparition de ces désagréments peut être longue. C’est pour cette raison que les patchs et les gommes à mâcher à la nicotine sont une solution pour arrêter de fumer plus facilement. Les patchs ont une diffusion lente, ce qui limite les envies de fumer, mais qui ne les arrêtent pas forcément. Lorsque la tentation est trop forte, mâcher une gomme à la nicotine est une méthode pour ne pas craquer.

A découvrir également : Pourquoi faut-il se méfier des médicaments contre la calvitie ?

Peut-on utiliser un patch à la nicotine quand on fait du sport ? La réponse est oui ! La pratique d’un sport ne pose pas de problème quand on porte un patch à la nicotine. Le tout est de le placer sur une zone dépourvue de poils, propre et sèche, sans lésions. Évitez toutefois les activités sportives lors de fortes températures, car la chaleur active la diffusion de nicotine qui pourrait être délivrée trop rapidement, engendrant un surdosage. Il est possible de prendre une douche avec un patch, en revanche vous devrez l’enlever pour vous baigner à la place ou à la piscine, puis le replacer une fois votre peau sèche.

Méthode 2 : la cigarette électronique

La cigarette électronique est une solution pour arrêter de fumer qui est apparue il y a une vingtaine d’années et qui s’est depuis bien perfectionnée, comme le prouvent les modèles disponibles chez Nicovip. Elle permet d’avoir un dosage de nicotine précis (via ce que l’on appelle le e-liquide) et de pouvoir ainsi diminuer petit à petit ce dosage. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la cigarette électronique ne met pas de vapeur dans les poumons. La vapeur qu’elle génère n’est pas de la vapeur d’eau, mais un aérosol. Même si on l’appelle vapeur, l’aérosol des cigarettes électroniques ne comporte pas d’eau, mais un mélange de propylène glycol et de glycérine végétale, qui constituent la base du e-liquide vapoté. C’est ce dernier qui est chauffé pour obtenir l’aérosol. Il ne s’agit pas de fumée, puisqu’il n’y a pas de combustion, donc pas de monoxyde de carbone.

Découvrez également : Le CBD peut-il être vraiment considéré comme un produit dopant ?

Le passage à la cigarette électronique permet aux poumons de se régénérer, ceux-ci n’étant plus agressés par les substances toxiques présentes dans le tabac, comme les goudrons par exemple. À l’arrêt du tabac, que soit avec ou sans cigarette électronique, il est normal de tousser. Ce sont les poumons qui se nettoient ! Au fur et à mesure, vous ressentirez moins d’essoufflement durant vos séances de sport et vos performances s’amélioreront. La cigarette électronique a l’avantage de délivrer la dose adaptée de nicotine, mais aussi de pouvoir servir de substitut au geste, qui devient une habitude profondément ancrée dans l’esprit des fumeurs. Au lieu d’allumer une cigarette après avoir mangé par habitude, il est préférable de vapoter juste le temps nécessaire pour ne plus avoir envie de fumer. Il arrivera un moment où cette envie ne sera plus présente du tout !

Méthode 3 : faire du sport

La nicotine est responsable de l’émission par notre corps de l’adrénaline et de la dopamine, deux hormones que l’on sécrète également en faisant du sport ! S’il n’est pas possible de faire du sport à chaque fois qu’une envie de fumer se présente, pratiquer régulièrement une activité sportive permet de se sentir mieux sous l’effet de la dopamine et de l’adrénaline. La nicotine accélérant le métabolisme de base, il est normal de prendre un peu de poids lors de l’arrêt du tabac. Le fait de faire du sport viendra compenser cette baisse de calories brûlées par le corps et donc évite la prise de poids.

Attention, le sevrage nicotinique entraîne fréquemment des étourdissements durant les premiers jours. Écoutez votre corps et ne tentez pas d’activités sportives à risque pour éviter tout accident. Vous pouvez, bien entendu, combiner la méthode du sport à une autre méthode pour réussir à arrêter de fumer. L’important est d’y arriver ! Pour certaines personnes, se fixer un objectif est motivant : arrêter la cigarette est bon pour la santé et c’est également un point positif dans le cadre d’une activité sportive. Si vous voulez améliorer vos performances, vous serez agréablement surpris en arrêtant de fumer.

Rate this post
Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *