fbpx

Les jeunes de 16 à 25 ans, plus sportifs qu’on ne le croit

les jeunes et le sport

Le cliché voudrait que les jeunes français de 16 à 25 ans se comportent tels des limaces, qui vouent un culte aux grasses matinées et passent leur temps les yeux rivés derrière leur smartphone ou au bar avec leur groupe d’amis mais jamais sur les terrains de foot ou les pistes d’athlétisme. Pourtant il semblerait que dans les faits, les jeunes soient plus sportifs qu’on ne le pense. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé par Diplomeo.

Des jeunes plus intéressés par le sport que la culture

Sur les 2500 jeunes sondés, ils sont 89% à pratiquer régulièrement une activité sportive, en dehors ces heures prévues dans leurs cursus et un sur deux déclarent consacrer plus de temps au sport qu’aux loisirs culturels ou créatifs. Il semblerait donc que le sport occupe une part importante dans le quotidien des 16 à 25 ans, et qu’ils aiment ça !

46% déclarent faire du sport pour le plaisir et 38% pour leur santé. Des jeunes soucieux de leur forme donc et peut être aussi de leur apparence physique. Au delà de la pratique, le sport en lui même intéresse également particulièrement les jeunes qui sont 57% à suivre l’actualité sportive de leurs équipes préférées.

Des étudiants fauchés mais sportifs

Le manque de moyen n’empêche pas les jeunes de se maintenir en forme. Les sports les plus plébiscités par les 16-25 ans ne réclament pas d’engager des frais pour leur pratique. 38% d’entre eux se tournent régulièrement vers la musculation, dont les différents entraînements peuvent se réaliser chez soi ou dans un parc, si votre ville dispose par exemple d’un parcours de santé.

Autre sport peu coûteux que 30% d’entre eux favorisent, le running. Une paire de basket, un smartphone pour la musique et comptabiliser les kilomètres parcourus et c’est parti pour le sport hebdomadaire. La pratique d’un sport n’oblige pas forcément d’y consacrer un budget, ce qui permet à tous, y compris les étudiants sans revenus de se maintenir en forme.

Des salles de sport, aux abonnements réputés pour être coûteux, proposent pour la plupart des tarifs pour les étudiants et de nombreuses universités proposent un grand nombre d’associations sportives ouvertes à tous, il n’y a donc aucune raison de ne pas s’y mettre !

Le e-sport, en phase de devenir un « vrai » sport

Le e-sport commence tout doucement à faire sa place, les mentalités évoluent et une fédération de e-sport existe officiellement depuis 2016 en France. Cette discipline devient de plus en plus un sport à part entière.

Sur les 2500 jeunes interrogés, 39% le considèrent comme un « vrai » sport et 32% des garçons en sont des pratiquants réguliers.

Découvrez ci-dessous, l’infographie qui résume cette étude :

infographie sport

Les jeunes de 16 à 25 ans, plus sportifs qu’on ne le croit
Evaluez cet article

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

libero id, dolor. efficitur. sit Praesent et,