Quel modèle de diffuseur d’huiles essentielles choisir ?

Diffuseur huiles essentielles

Que ce soit pour des raisons de santé pour parfumer naturellement la maison, les diffuseurs d’huile essentielle sont devenus très populaires ici tomber sur cet article, c’est que vous avez sûrement décidé d’en acheter un. Oui, mais lequel ? Existe-t-il des modèles plus adaptés pour certaines pièces de votre logement ? Quels sont les préconisations à respecter, notamment par rapport aux enfants ?

Les modes de diffusion

Il existe globalement quatre modes de diffusion différents pour un diffuseur d’huile essentielle :

  • Nébulisation
  • Ultrason
  • Chaleur douce
  • Ventilation

Chacun de ces types de diffusion à des propriétés différentes avec, pour chacun, les avantages et des inconvénients, mais il est assez facile de les classer selon leur puissance est donc, en fonction de la taille de la pièce dans laquelle vous souhaitez créer cette ambiance.

Diffusion par nébulisation

Facile à reconnaître, le diffuseur huile essentielle par nébulisation diffuseur à verrerie permet de diffuser à froid les huiles essentielles. Le diffuseur émet une petite vibration à haute fréquence qui permet de former une brume ou les molécules déçues essentielles sont séparées sous la forme de très fines particules. C’est un des modes de diffusion le plus intéressant quand il s’agit de conserver les vertus thérapeutiques désuets utilisées. Les particules étant directement émises dans l’air ambiant, il n’y a aucune dégradation du produit. C’est aussi le mode de diffusion le plus puissant qui permet de créer une ambiance dans des pièces assez grandes. Attention, néanmoins, il faudra pour cela adapter la taille de votre diffuseur. L’inconvénient de ce diffuseur et sa fragilité est donc le soin qu’il faut apporter à son nettoyage. De plus il est possible que le moteur face un type de bruit.

Diffusion par ultrasons

Légèrement moins puissant que le précédent mode de diffusion, les ultrasons restent très efficaces et permettent de remiser des grandes pièces jusqu’à 50 m². Il s’agit là d’un procédé de brumisation. L’inconvénient majeur est que ces molécules aromatiques sont couplées à des molécules, dont la masse est plus importante. La conséquence est que la molécule d’arômes reste moins longtemps en suspension dans l’air.

Ici encore, veillez à bien adapter la taille du diffuseur par rapport à la pièce dans laquelle vous souhaitez créer l’ambiance.

Diffusion par chaleur douce

Contrairement à ce que l’on peut penser, les essentiels ne supportent pas bien la chaleur. Pourtant c’est sûrement le mode de diffusion le plus répandu qui consiste à déposer sur une plaque en céramique un poteau et quelques gouttes d’huile essentielle. La céramique étend alors soufflée par une bougie ou par un système électrique. C’est un mode de diffusion qu’il faut réserver aux petites pièces. Peu coûteux, il ne fait absolument aucun bruit mais la chaleur détruit en partie les molécules aromatiques surtout si la température dépasse les 40 °C.

Diffusion par ventilation ou diffusion sèche

C’est un mode de fusion à froid, qui permet la conservation des bienfaits des îles essentielles utilisées, où les particules aromatiques sont propulsées par un ventilateur. Au préalable, on aura pris soin de déposer quelques gouttes d’huiles essentielles sur un papier buvard ou un coton. Assez solide et surtout très facilement transportable, c’est le type de diffusion le plus adaptable à la situation mais certains de ce diffuseur peut être très bruyants et il ne couvre qu’une petite pièce de moins de 20 m². Autre inconvénient, il faut jeter les cotons ou les papier buvard après plusieurs utilisations.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

libero dolor fringilla vel, commodo dolor. amet,