Penchak Silat : quel est cet art martial qui plaît aux femmes ?

Le Penchak Silat est un art martial encore peu connu du grand public. Tout comme le Krav-maga, le Penchak Silat est une discipline d’auto-défense qui n’est pas réservée qu’aux hommes.

A lire absolument : Découvrez le nouveau programme Overcoaching dédié à l'entrainement pour le triathlon

C’est quoi le Penchak Silat ou Pencak Silat ?

Le Penchak-Silat (orthographié aussi Pencak-Silat) est un art martial traditionnellement utilisé en Indonésie et en Malaisie dans les commandos.  Cette discipline est une combinaison de deux courants d’arts martiaux qui sont le Pencak et le Silat et se définit comme « l’aptitude à combattre avec des mouvements variés et appropriés ». Tout comme de nombreux arts martiaux, le Penchak Silat s’inspire de combats d’animaux de la jungle. Ainsi, selon une légende traditionnelle, c’est une femme qui serait à l’origine de cette discipline suite à l’observation d’un combat entre un tigre et un oiseau.

Il existe de nombreuses formes de Penchak Silat recensés dans le monde : selon les pays et les régions. On trouve dans certaines régions malaises, un style dansé du Penchak Silat. Il s’agit d’un combat effectué sous forme de danse et accompagné de différents instruments traditionnels : des tambours, des gongs. Cette forme était pratiquée à l’origine dans une dimension rituelle et religieuse ou encore pour dissimuler la pratique d’arts martiaux. Aujourd’hui, on peut pratiquer un Pencak Silat traditionnel, sportif ou de self-défense.

A lire absolument : Comment bien se muscler avec la presse à cuisses ?

Cet art martial se pratique à mains nues ou avec des armes comme la machette, l’épée, le bâton court, la lance ou encore des armes traditionnelles telles que le Kriss (arme blanche) ou le Tjabang (couteau). Dans un premier temps, l’apprentissage consiste à appréhender et maitriser des mouvements de base codifiés appelés jurus : des esquives, des attaques ou des parades avant de pratiquer et de s’exercer en face à face. Puis selon les adaptations : traditionnelles ou orientées self défense, cette pratique sera complétée par différentes techniques : les balayages, les fauchages, les projections, les luxations ou encore l’utilisation des armes.

Qui est Franck Ropers, pionner du Penchak silat en Europe ?

Franck Ropers est aujourd’hui le plus haut gradé de Penchak Silat en France. Né d’un père athlète de haut niveau, il pratique les arts martiaux et les sports de combat depuis son plus jeune âge. Il a été formé au Pencak Silat auprès d’un maitre indonésien, Maitre Turpijn, expert dans cette discipline et il a également acquis en parallèle des compétences en sophrologie, en yoga, en hypnose ou encore en PNL. Franck Ropers a créé son premier dojo en 1992 puis une académie en 1996, dans laquelle il enseigne ce sport d’auto-défense selon le style de combat Sétia Hati Téraré.

Le Penchak Silat enseigné par Franck Ropers dans son école est différent de l’art martial traditionnel. Il est surtout axé sur la capacité à pouvoir se défendre lors d’une agression dans la rue. Franck Ropers propose des programmes d’entrainements avec une préparation physique et mentale et enseigne différentes techniques permettant de se défendre face à un agresseur armé d’un couteau, en touchant différents points sensibles du corps, comme la gorge, les genoux ou encore les parties génitales.

Pourquoi le Penchak silat est fait pour les femmes ?

Le choix et l’efficacité d’un art martial dépendent de ce que l’on recherche, des capacités de chacun, de l’âge et également du sexe. A la recherche d’un sport de combat ou dans l’optique de pouvoir se défendre dans la rue face à un agresseur, le Penchak Silat est une discipline riche et complète qui s’adapte aux hommes comme aux femmes, sans distinction d’âge. Cette pratique intègre à la fois :

  • des exercices d’entrainements à l’auto-défense basés sur l’apprentissage de mouvements et de techniques de combat permettant de mettre un individu hors d’état de nuire ;
  • une préparation mentale basée sur le contrôle de la peur et du stress ;
  • une acquisition de techniques de yoga et de respiration ;
  • le renforcement et l’assouplissement du corps : le Penchak Silat est une pratique qui fait travailler l’ensemble du corps mais aussi le cardio ;
  • le développement de la confiance en soi et du respect de l’adversaire qui sont des valeurs communes à tous les arts martiaux.

Ce sport de combat ne requiert aucune prédisposition physique et ne demande pas de force physique spécifique mais plutôt des reflexes, de la ruse, de la concentration et de la précision. Les femmes de tous gabarits peuvent donc pratiquer le Penckat Silat et exceller dans cette discipline aussi bien que les hommes. Si le Penchak Silat n’a pas encore l’ampleur d’arts martiaux comme le Karaté ou encore le Taekwondo, ce sport de défense gagne à être connu. Aujourd’hui, cette discipline se développe au travers de différentes fédérations et il est possible de la pratiquer un peu partout en France et de choisir une école proposant le style de Penchak-Silat le plus adapté à ses besoins.

 

crédit photo : Imam Kangfei – copyright

Rate this post

Continuez la lecture...

Les articles les plus consultés

Courir pour maigrir : Jean-Marc Enguiale nous livre ses...

Bonjour Jean-Marc, peux-tu te présenter ? Bonjour Anaïs, je te remercie de m’accorder une tribune...

Body Recomposition : Gagner du muscle et perdre du...

Si vous avez déjà consulté la toile pour obtenir des infos sur la perte...

Mon comparatif des chaussures running 2020/2021 : Conseils et...

C'est décidé, je vous prépare désormais un classement des meilleures chaussures running chaque année....

Le CrossFit : une discipline très complète qui attire de...

Le CrossFit c'est véritablement le sport tendance qui donne la pêche et c'est le...

Les 10 meilleures chaussures de running en 2018/2019

Après le succès de la sélection des meilleures chaussures running en 2016, il était...

Penchak Silat : quel est cet art martial qui...

Le Penchak Silat est un art martial encore peu connu du grand public. Tout...

Laissez-moi un commentaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here