Préparation mentale & physique des pilotes automobiles

Car - Sports car
Facebook
Twitter
Pinterest
WhatsApp

Certaines idées reçues ont la vie dure. Certes, être un bon pilote de monoplace nécessite avant tout de parfaitement maîtriser l’art du pilotage automobile. Mais c’est loin d’être suffisant tant ce sport est psychologiquement et physiquement exigeant. Quelle est la préparation mentale et physique des pilotes de course automobile ?

Pilote de course automobile : un athlète accompli

Grand tourisme, karting, rallye, tout terrain, la compétition automobile est de plus en plus exigeante physiquement. Les pilotes de monoplace échappent à cette exigence. S’entraîner à la conduite en monoplace implique donc de suivre une préparation physique adaptée.

A lire absolument : Ballon de football professionnel : tout savoir

Pourquoi une préparation physique pour piloter ?

S’il est de notoriété publique que les pilotes professionnels travaillent durement leur préparation physique, les amateurs ne sont pas en reste. En effet, monter dans une monoplace et courir, c’est soumettre son corps à rude épreuve. Il y a les accélérations brutales, les coups de frein tout aussi violents, mais également la chaleur sous le casque, celle du moteur, le bruit et beaucoup d’autres paramètres. L’organisme a alors besoin de réagir vite, de produire de l’énergie dans les meilleurs délais et surtout, de tenir la distance.
Cette notion d’endurance est très importante car elle influe également sur le rythme cardiaque du pilote, et donc, sur toutes ses fonctions vitales. S’il veut être réactif et précis dans sa conduite, il doit être au mieux de sa forme.

Comment se préparer physiquement à une course automobile ?

La préparation d’un pilote professionnel ou amateur ne s’improvise pas. Il faut du temps et de la rigueur. Certes, certains exercices physiques sont incontournables comme du gainage, des tractions, des pompes ou encore la pratique d’un sport d’endurance type vélo ou natation. Mais c’est souvent loin d’être suffisant.
Il est donc essentiel de se faire conseiller. Dans le cockpit d’une monoplace, dans le baquet d’une GT, les muscles sollicités et mis à rude épreuve ne sont pas toujours les mêmes. Le renforcement musculaire du pilote auto inclut de manière systématique les bras et les épaules. Mais cela peut également être les muscles du cou, les dorsaux, les abdominaux.

A voir aussi : Quels sports pratiquer avec son chien ?

Une préparation psychologique indispensable

En plus d’une condition physique parfaite, le pilote de course automobile amateur ou professionnel se doit de se préparer psychologiquement. Gestion du stress pendant la course, détente et même sophrologie, de nombreuses pistes sont envisageables.

Physique et mental sont liés

Pendant une épreuve de course automobile, le pilote doit réagir très vite. Cette capacité à être réactif, à bien analyser la situation et à prendre les bonnes décisions au bon moment sont autant de facteurs clefs pour espérer faire le meilleur tour, voire monter sur le podium.
Mieux, cette capacité à prendre les bonnes décisions en un temps record doit être aussi affûtée en début de course que dans les derniers tours. Ce n’est toutefois possible que si le pilote est bien préparé physiquement. Si ce n’est pas le cas, il va se retrouver gêné et sa concentration réduite.

Se détendre et appréhender le stress

Il n’y a pas de recette miracle à appliquer pour se préparer mentalement à une course automobile. Chaque pilote l’appréhende et le gère différemment. En revanche, ils sont peu nombreux à communiquer sur leur préparation mentale.
Certains se préparent mentalement en cherchant à visualiser le déroulé à venir des préparatifs pour se mettre sur la ligne de départ. C’est une façon de se rassurer et de trouver des repères qui rassurent. Dans la même veine, nombreux sont les pilotes chevronnés ou amateurs qui ont leurs petites habitudes.
D’autres choisissent des séances de massages pour se délasser complètement ou des séances de sophrologie. A chacun sa technique, l’essentiel étant de parvenir à gérer le stress et évacuer les tensions.

Rate this post
Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *